Logo de la Sûreté du Québec
Saviez-vous que? Fermer la fenêtre Suivant
Saviez-vous que?
Sélectionnez l'un des 3 blocs qui représente votre statut en tant que candidat

FOIRE AUX QUESTIONS

 

1. Est-ce que le programme « Entrée ciblée » peut me permettre de devancer mon entrée au programme de formation initiale en patrouille-gendarmerie de l’École nationale de police du Québec (ENPQ)?

Oui. Si vous souhaitez vraiment travailler en région éloignée, compte tenu du contingentement du programme, il est possible que votre entrée à la formation initiale en patrouille-gendarmerie soit devancée et que la Sûreté du Québec vous sélectionne et vous offre une promesse d’embauche conditionnelle.

 

2. J’aimerais poser ma candidature comme policier. Comment dois-je procéder?

Pour connaître les conditions d’admission qui s’appliquent à votre profil, allez à la page d’accueil de la section Recrutement et choisissez l'un des trois profils qui  correspond à votre situation.

 

3. Lorsque je serai embauché, vais-je devoir aller en région éloignée?

Compte tenu du mandat national de la Sûreté du Québec, la mobilité de son personnel policier est exigée. Toutefois, notre philosophie de placement peut tenir compte de votre choix de lieu de travail dans la mesure où ce choix permet de répondre aux besoins de la Sûreté du Québec.

 

4. Je suis policier dans un autre pays et je voudrais travailler à la Sûreté du Québec. Comment dois-je procéder?

Vous devez obligatoirement avoir la citoyenneté canadienne. De plus, comme il n’existe pas d’équivalence pour la formation policière acquise dans un autre pays, vous devrez suivre une formation en techniques policières (3 ans), puis la formation initiale en patrouille-gendarmerie à l’École nationale de police du Québec (ÉNPQ).

 

5. Je suis présentement étudiant au secondaire et j’aimerais devenir policier. Que dois-je faire?

Vous devez vous inscrire en techniques policières dans l’un des cégeps qui offrent le programme et réussir ensuite le programme de formation initiale en patrouille-gendarmerie à l’École nationale de police du Québec (ÉNPQ). Pour en savoir plus, consultez la rubrique Candidatures bloc 1 de notre site Internet.

 

6. Je porte des lunettes ou des lentilles cornéennes. Puis-je devenir policier quand même?

Vous devez avoir une acuité visuelle minimale de 6/12 pour un œil et d’au moins 6/30 pour l’autre œil ou de 6/18 pour chacun des yeux avant correction au moment de faire votre demande d’admission. Un rapport d’examen visuel doit être rempli par un optométriste ou un ophtalmologiste. Pour plus de détails, consultez la page Pour poser votre candidature.

 

7. J’ai eu une chirurgie pour faire corriger ma vue. Quand dois-je passer mon examen visuel?

Une mesure de l’acuité visuelle sera exigée après 3 mois pour tous les candidats ayant eu une chirurgie pour corriger la vue. Notez qu’il est possible que des mesures de l’acuité visuelle soient aussi exigées après 6 mois et 12 mois, dépendant de la technique opératoire et du niveau de dioptrie avant l’opération. Pour plus de détails, consultez le document Les yeux et la vision.

 

8. Je suis étudiant en techniques policières. Quand puis-je poser ma candidature comme policier?

Vous pouvez poser votre candidature comme policier après avoir obtenu votre diplôme en techniques policières offert dans l'un des 12 collèges du Québec et avoir effectué les tests d'entrée de l’ENPQ.

 

9. Je désire poser ma candidature comme policier conventionnel. Comment dois-je procéder?

Afin de connaître les conditions d’admissibilité pour les policiers conventionnels, consultez la rubrique Candidatures bloc 3 de notre site Internet. Veuillez prendre note que les candidatures peuvent être reçues tout au long de l'année.

 

10. Quelle est la durée du processus de recrutement pour les policiers conventionnels?

Il faut compléter l’attestation en techniques policières (AEC) qui est offerte dans un collège de Montréal (Maisonneuve ou Ahuntsic). Par la suite, le candidat doit effectuer un stage de 15 semaines à l’École nationale de police du Québec.

 

11. Dans le programme d'accès à l’égalité en emploi de la Sûreté du Québec quelles sont les personnes visées par les termes : Autochtones, minorités visibles et minorités ethniques?

Aux fins de l’application de la loi, un Autochtone est réputé être un Indien, un Inuit ou un Métis du Canada.  Le terme minorité visible désigne toute personne, autre qu’un Autochtone, qui n’est pas de race blanche ou de couleur blanche. Le terme minorité ethnique désigne toute personne autre qu’un Autochtone et une minorité visible, dont la langue maternelle n’est ni le français ni l’anglais.

 

12. Quelles sont mes possibilités de carrière, en tant que policier, à la Sûreté du Québec?

Compte tenu de l’étendue et de la diversité de son mandat, la Sûreté du Québec vous offre de nombreuses possibilités parmi ses quelque 250 fonctions distinctes. En voici quelques exemples :

  • Enquêteur de poste
  • Reconstitutionniste
  • Spécialiste en économie souterraine
  • Agent d’infiltration
  • Patrouilleur motocycliste
  • Instructeur en conduite préventive
  • Agent de l’équipe du groupe d’intervention (GI)
  • Patrouilleur nautique
  • Plongeur
  • Maître-chien
  • Technicien en explosifs
  • Spécialiste en cybercriminalité et vigie
  • Technicien en cinémomètre et alcootest
  • Spécialiste en drogues
  • Technicien en scènes de crime
  • Patrouilleur  motoneigiste
  • Enquêteur au Service de la lutte contre le terrorisme
  • Moniteur en sécurité routière
  • Spécialiste au Service d’enquête sur le crime financier organisé

 

 

Notez que les renseignements spécifiés sur cette page peuvent être modifiés en tout temps et ce, sans préavis.

 

Lien vers le site du Secrétariat du Conseil du trésor

 

Pour les demandes d'emplois civils, veuillez consulter le portail Carrières du gouvernement du Québec.

 

Dernière modification : 2014-08-20
Joignez-vous à la Sûreté du Québec, le plus grand service policier québécois!